Stockage d’énergie thermique
infos :

Micropilote installé au LITEN à Grenoble.

Les matériaux à changement de phase sont très intéressants car ils peuvent stocker une quantité importante de chaleur en utilisant la chaleur latente, sans augmenter de manière significative la température.

La mousse alvéolaire ordonnée en réseau NéoLATTICE® a été testée par le CEA (LITEN) à partir de 2013 pour faciliter le développement de procédés de stockage d’énergie thermique au moyen de matériaux à changement de phase (MCP).

Utilisée comme media d’échange thermique, la mousse enrobe les tubes de l’échangeur où passe le fluide caloporteur apporté par le réseau urbain, et contient, en même temps, le MCP à l’intérieur des alvéoles.

Selon qu’on se trouve en phase de charge (liquefaction) ou de décharge (solidifi cation), la mousse apporte ou soutire de la chaleur au MCP. L’intérêt a priori des mousses est dû à :


• moins de matière et plus de surface d’échange thermique,
• possiblement moins de métal et plus de MCP donc plus de stockage,
• une structure poreuse ordonnée ne bloquant pas les échanges par
convection naturelle,
• la possibilité de produire, en une seule coulée, tube et mousse donc
pas de résistance thermique.

Les matériaux à changement de phase sont très intéressants car ils peuvent stocker une
quantité importante de chaleur en utilisant la chaleur latente, sans augmenter de manière
significative la température.

Cf. Thèse de M. MARTINELLI

Contact - informations
04 72 51 51 42
PixelCreo